Des apprentissages hors les murs

Ecocitoyenneté, des apprentissages hors les murs et Ecocentrage sont des projets à destination des jeunes, qui ont pour but de développer des pratiques centrées sur le vivre-ensemble, en lien avec ce qui nous environne, pour un apprentissage de la citoyenneté.

Apprendre par la nature, avec la nature, pour accéder à une coopération globale, en s’appuyant sur les axes autonomie/communauté, afin de conduire à une «citoyenneté terrienne» et construire la paix. Permettre aux jeunes de “sortir” de leur cadre de vie habituel, dans l’esprit d’un « jumelage » entre un quartier et une commune de campagne, pour se relier au monde du vivant, et puiser dans cette expérience collective la confiance nécessaire à toute entreprise humaine.

Travailler sur les émotions et le corps, et rendre conscient le potentiel de chacun.

Etre de véritables acteurs, voire initiateurs. L’enfant/l’adolescent construit plutôt qu’il ne « consomme », en s’appuyant sur un rapport au temps différent, non morcelé, durable, tout en s’ancrant dans un territoire-racine. Il peut aussi être “récepteur”, et prendre le temps “d’être” lui-même, le temps de vivre.

Développer son intériorité, apprendre à apprendre, mettre en lumière sa créativité…expérimenter.

Ce dispositif annuel collaboratif s’inscrit, telle une pratique, dans une durée conséquente (un engagement de six mois minimum) : des temps de vie et d’apprentissage dans un environnement naturel pour les groupes issus des établissements scolaires ou de toute autre structure (+ selon les projets, un suivi dans ces derniers pour prolonger et accompagner intra muros, et approfondir la démarche en la rattachant (ré-enchantant?) au quotidien). L’implication des familles permet de développer un cadre particulièrement sécurisant.

En fonction des tranches d’âge, de la demande de la structure ou de la classe et de l’enseignant, dans un souci de co-construction, l’association met à disposition des ressources, se charge de coordonner l’ensemble, d’organiser le planning et d’animer les journées.

Publics :

Les enfants et les adolescents entre 5 et 18 ans sont concernés par ce projet principalement. Des classes, des décrocheurs scolaires, des primo-arrivants allophones. Des projets avant la grande section de maternelle peuvent être étudiés.

Implantation :

Le projet s’ancre dans le territoire du Grand Reims. Le Jardin Sauvage de la commune de Sillery (Marne) est situé à l’extérieur de Reims, est accessible par le réseau de transports de la ville (CITURA bus n°16 – 25 minutes entre le centre de Reims/Opéra et Sillery), peu coûteux.

Nous travaillons aussi en forêt, notamment si l’école du village est à proximité de celle-ci à pieds.

Hors les murs, mais en nous ?